courir seule
Sécurité

Courir seule, oui, mais en sécurité !

Lorsque vous courez seul, il est important de prendre des précautions de sécurité et d’avoir aussi beaucoup de stratégies pour vaincre l’ennui.

Des agressions commises sur des runneuses, il y en a malheureusement beaucoup dans les faits divers à travers le globe et à toute heure de la journée ! Une enquête menée par Runner’s World révèle que 43 % des femmes se disent victimes de harcèlement durant leurs séances de footing !

Devez-vous pour autant vous stopper et ne plus vous entraîner ?

Non.

Même si ces cas restent minoritaires, il convient de prendre quelques mesures de précautions : éviter les lieux mal éclairés est une évidence, autant que d’essayer autant que possible de ne pas être seule.

Modifier ses itinéraires et ses horaires d’entraînement peut également aider à quelqu’un de vous traquer.

Enfin, certaines joggeuses sortent avec une arme telle qu’une bombe lacrymogène. Il est cependant important de garder à l’esprit que toute arme peut se retourner contre soi, il faut donc être certaine de savoir comment s’en servir.

Voici d’autres conseils à appliquer.

1) Parlez-vous

Si vous courez seul et que vous vous débattez, donnez-vous un discours d’encouragement. Dites-vous que vous n’êtes pas fatigué physiquement, que vous êtes simplement fatigué mentalement et que vous pouvez vous en sortir. Dis-toi : “J’aurai de l’eau dans cinq minutes, ça me fera du bien.” Vous voudrez peut-être continuer à répéter un mantra, comme “Pensez fort ! Sois fort !” Si vous faites votre plus longue course à pied, rappelez-vous à quel point vous serez fier quand vous aurez terminé.
Plus d’informations : Stratégies mentales à long terme

2) Dites toujours à quelqu’un où vous courez.

Avant de partir pour votre course, assurez-vous d’informer quelqu’un d’autre de l’endroit où vous courez. Dites-leur également combien de temps environ vous allez courir.

3) Courrez sur des routes très fréquentés.

Courir seul n’est pas le moment d’essayer un nouveau parcours de course à pied qui ne vous est pas familier. Tenez-vous-en à vos points de course éprouvés, afin de ne pas avoir à vous inquiéter de vous perdre ou de risquer de vous mettre dans une situation dangereuse. Choisissez un itinéraire sûr, où vous savez qu’il y aura beaucoup de monde autour de vous.

4) Portez sur vous un moyen d’identification

Mettez votre permis de conduire et votre carte d’assurance maladie (en cas de blessure) dans votre poche ou portez une étiquette d’identification sur vos chaussures. Si vous portez une étiquette ou un bracelet d’identification, assurez-vous qu’il y a un numéro de téléphone à composer en cas d’urgence. Dans la mesure du possible, essayez de courir avec votre téléphone cellulaire et enregistrez vos numéros ICE (en cas d’urgence).

5) Soyez bien visible.

Il est facile de rater un seul coureur sur la route, alors assurez-vous d’être visible. Si vous courez tôt le matin ou le soir, même au crépuscule, portez des vêtements blancs, jaunes, oranges ou autres de couleur vive. De plus, assurez-vous que vous portez des vêtements réfléchissants. Bien que certains articles (chaussures de course, vestes) aient déjà des pièces réfléchissantes, cela ne fait pas de mal d’en ajouter d’autres.

Certains coureurs courent aussi avec une petite lampe de poche pour s’assurer qu’ils sont vus par les véhicules venant en sens inverse.

6) Utilisez des stratégies pour combattre l’ennui.

Courir seul peut être beaucoup plus difficile mentalement que de courir avec des copains. Essayez certaines de ces idées pour mélanger les choses :

Essayez de faire une séance d’entraînement amusante à intervalles réguliers. Choisissez un repère au loin, comme un arbre ou un panneau d’arrêt, et accélérez le pas jusqu’à ce que vous l’atteigniez. Après avoir récupéré pendant une minute ou deux, choisissez un autre point de repère et accélérez à nouveau.

Écoutez de la musique ou des livres audio. Veillez simplement à laisser un écouteur à l’extérieur ou à maintenir le volume suffisamment bas pour que vous puissiez entendre tout ce qui se passe autour de vous.
Jouez à des jeux mentaux dans votre tête pour garder votre esprit occupé. Ou essayez ces moyens de vous distraire en courant.

7) Faites un entraînement ciblé.

Courir en solo est une bonne occasion de faire un entraînement qui est très spécifique à votre rythme et à vos objectifs de course. Alors, profitez-en et faites un entraînement sur piste spécifique ou un entraînement de vitesse où vous essayez d’atteindre certains rythmes. Vous pouvez faire ce que vous voulez sans avoir à vous soucier d’accélérer ou de ralentir pour vos partenaires de course.